Association Longueur d'ondes
24, rue Sully-Prudhomme
29 200 Brest

02 98 49 00 15
06 65 66 23 08
festival@longueur-ondes.fr

facebooktwitter
Accueil du site > l’association > qui sommes-nous ?

qui sommes-nous ?

Le Festival de la radio et de l’écoute

À l’origine – c’était il y a maintenant plus de 10 ans –, quatre copains, auditeurs attentifs et producteurs de radio amateurs, ont eu une idée folle : et si la radio avait son festival ? et si on créait à Brest une manifestation dédiée à ce média dans la polysémie qui le caractérise : la radio sous toutes les coutures – information, documentaire, magazine, fiction, chronique, revue de presse, reportage, musique, création sonore –, et créée dans différents contextes et territoires – radios libres, locales, privées, publiques, associatives, indépendantes – ?

L’association Longueur d’ondes a ainsi vu le jour en décembre 2002, afin de mettre sur pied le premier festival de la radio et de l’écoute du même nom, dont la première édition a eu lieu en décembre 2003.

Soutenue dès ses premiers balbutiements par les collectivités territoriales parmi lesquelles la Ville de Brest, le Conseil général du Finistère, la Région Bretagne, ainsi que par France Culture, l’Ina, la Scam, la SACD, l’Université de Bretagne Occidentale, Longueur d’ondes a fait naître un rendez-vous désormais incontournable pour qui aime, vit, écoute, pense, crée la radio.

Éclectique, exigeant, singulier, spécialisé, accueillant, pointu, accessible, le festival de la radio et de l’écoute propose des rencontres avec des femmes et des hommes de radio, en solo ou à plusieurs, qui se penchent sur la spécificité de ce média, sur leur histoire en radio, sur le métier qu’ils exercent, sur la créativité dont ils font preuve au quotidien. Au-delà de ces temps d’échanges avec le public, Longueur d’ondes organise des séances d’écoute, remet le Prix de la création documentaire radiophonique, et programme des débats, des temps de réflexion, des concerts, des performances, des émissions en public, des spectacles, etc.

Manifestation unique en son genre, la 14e édition du festival Longueur d’ondes a eu lieu du 31 janvier au 5 février 2017 et a comptabilisé plus de 10 000 entrées. Le 15e festival se tiendra du 1er au 4 février 2018. Nous vous attendons encore un peu plus nombreux l’année prochaine !

Ousopo & Oufipo

En parallèle de la naissance d’autres webradios aujourd’hui renommées telles qu’ARTE Radio, Longueur d’ondes crée en 2005 sa première plate-forme de contenus sonores en ligne, Ousopo pour Ouvroir de Sonorités Potentielles. Conçu sur le mode d’un espace participatif, l’abécédaire coloré de la webradio Ousopo accueille des réalisations de tous horizons, pourvu que leurs auteurs souscrivent à la licence Creative Commons. La webradio fonctionne de manière régulière, alimentée par la mise en ligne de six nouveaux sons tous les mois. Pièces sonores proposées au festival, nouveautés directement « déposées » sur le site, réalisations des ateliers animés par Longueur d’ondes, sont ainsi proposées à l’écoute tout au long de l’année et demeurent en écoute à la carte sur le site.

Né en 2010, le projet Oufipo, pour Ouvroir de Finistérités Potentielles est progressivement en train de devenir la vaste plate-forme web de contenus culturels et scientifiques ambitionnée dès le début. Après avoir établi il y a quelques années le constat d’un foisonnement culturel à l’échelle du département du Finistère et de l’éparpillement de cette richesse, est née l’envie de créer un espace d’appropriation publique de la connaissance sur internet, associé à des propositions de formation, pour une maîtrise des outils multimédia par les acteurs du projet. Oufipo est aujourd’hui reconnu comme un média local de qualité et comme un producteur de contenus culturels de référence dans le paysage finistérien.


Il y a dix ans nous écrivions...
Présence de la radio.

N’y aurait-il pas une certaine incongruité à faire un festival autour de la radio ? Car après tout, cette dernière se porte plutôt bien et sa place évidente dans la vie de tous les jours atteste qu’à côté des émetteurs d’images, il reste encore une belle part pour une écoute au quotidien. On ouvre et on ferme le poste sans même y songer. Flux de mots, de sons, de paroles, de musiques bien sûr, flux d’infos surtout, tranches matinales et rendez-vous de la nuit : la radio meuble parfois le silence, accompagne, se fait entendre. Miroir peu déformant du social, à la marge des enjeux théoriques qui négligent souvent l’audio de l’audiovisuel, plus encline à commenter l’événement qu’à le devancer, la radio s’impose sans s’exposer. C’est une habitude de famille, un transistor posé dans un coin, une fréquence bien installée. Elle est tout cela sans doute. Mais aussi plus que cela : une technique apprivoisée au nom de formes sonores, un horizon d’attente, une histoire tissée d’expériences, un appel à l’imagination, des voix sans visage, des bruits qui traversent les frontières, un pôle presque magnétique. La radio est rarement une évidence. C’est sa force, sa magie mais aussi son ambiguïté. Nous avons tous des souvenirs accrochés à un poste et à un instant. Des fragments d’une émission dont on a parfois oublié le nom, un feuilleton radiophonique, l’étonnement de la découverte lorsque la mollette que l’on avait fait glisser au gré des crachotements de la bande FM tombe par hasard sur ce quelque chose que l’on ne connaissait pas. La radio est une cour des miracles qui méritait d’être programmée.

Longueur d’ondes.

C’est une expression toute simple, une association née en décembre 2002, un premier festival de la radio et de l’écoute. Un nom propre pour une manifestation dédiée à ce « plus que cela » : objets radiophoniques en forme de paysages sonores, petites pièces allusives ou formats au long cours qui invitent l’auditeur-écoutant à s’installer dans un univers souvent si particulier. La radio que nous aimons, que nous défendons – sans verser dans le label “ militant ” brandi en toute occasion pour annoncer la qualité d’une programmation et l’utilité d’une démarche – est inventive, éclectique. Fugace, elle joue sur les harmoniques, s’incarne dans la tessiture d’une voix, rend parfois inoubliable un plein moment d’écoute. Elle a sa langue et ses accents, sa trame, ses brisures. Y a-t-il un art radiophonique ? Certains le pensent, d’autres n’y croient pas. Vaste question aux réponses incertaines qui disent justement si bien la beauté impalpable de la radio : naviguant entre le flux continu et la capture d’un instant, empruntant des chemins de traverse au gré des désirs de la création sonore, en quête d’un alphabet qui ne serait jamais achevé. La radio n’est surtout pas une télé sans images ; elle tente de dire de façon bien plus subtile le monde, sa poésie, son étrangeté, sa proximité.

Brest, ville radiophonique.

C’est une invitation à se laisser porter par des univers singuliers. Quatre jours d’un début décembre pour mettre à l’honneur cette radio de création, que certains fréquentent déjà passionnément mais que beaucoup ignorent totalement ; quatre jours pour la faire sortir des grilles de programmation et l’offrir à l’écoute, le temps d’un festival. Il ne s’agit surtout pas ici de se substituer à l’espace de diffusion sur les ondes, courtes moyennes ou longues, mais plutôt d’accompagner des (re)découvertes et susciter peut-être, l’envie de se frayer un chemin dans la jungle radiophonique, de retour dans le quotidien. Encore faut-il que la création radiophonique conserve sa place dans nos stations. Une année de recherche et d’écoutes nous aura en effet révélé le foisonnement d’initiatives originales côtoyant, hélas, des espaces radiophoniques en friche, émetteurs d’un flux sans aspérités. Aussi, moins qu’un état des lieux de ce qui se fait en France et ailleurs, Longueur d’ondes espère être avant tout une chambre d’écho des curiosités. Pour trouver ou retrouver le sens de l’écoute.


L’équipe associative

Bureau

Président : Laurent Le Gall

né le 19-10-1966 à Brest - Maître de conférences en histoire contemporaine
    • Expériences radiophoniques - 1984-1987 : sur Fréquence Mutine, Heures séculaires et instantanées ; 1989-1990 : sur Radio Alpa (Le Mans), Pérégrinations, un atelier radiophonique avec des élèves d’un lycée manceau ; 1999-2004 : retour sur Fréquence Mutine, pour un magazine culturel hebdomadaire, Marx et ses ferrailleurs ; 2000-2003 : des émissions sur France Culture : La plage, par l’estran et par les grèves (5 fois 1 heure), Une nouvelle vie mode d’emploi (2001), Fréquence Mutine, portrait d’une radio libre (2002), Parcours de campagne (2002), Des usines sans ouvriers (2002), Kerizinen aux marges du catholicisme (2003), Paysage après la guerre (2003) ; 2007-2008 : reprise de Marx et ses ferrailleurs, magazine mensuel en direct de la librairie Dialogues ; 2008-2010 : Ding Dingue Dondes, émission hebdomadaire sur Radio Neptune (Brest)

Secrétaire : Hélène Vidaling

née le 4-12-1977 à Fort-de-France - Service culturel de l’Université de Bretagne Occidentale
    • Expériences radiophoniques - 1999-2004 : sur Fréquence Mutine, magazine culturel hebdomadaire, Marx et ses ferrailleurs ; Été 2000 : sur France Culture, La plage, par l’estran et par les grèves (5 fois 1 heure) ; 2007-2008 : reprise de Marx et ses ferrailleurs, magazine mensuel en direct de la librairie Dialogues ; depuis 2008 : Ding Dingue Dondes, émission hebdomadaire sur Radio Neptune (Brest)
    • Expériences en milieu associatif - 2002 : Travail bénévole à la Cinémathèque de Bretagne et au Festival du Film Court de Brest et ce depuis 1999 ; 2001-2002 : Codirectrice du 25e Festival de Cinéma de Douarnenez ; 2000-2001 : Membre fondatrice de l’association culturelle Blanc à l’IEP de Lyon ; 2006-2009 : Présidente de l’association La Sentinelle, pour la promotion du cinéma art et essai à Brest


Permanents de l’association

Anne-Claire Lainé : coordinatrice du festival Longueur d’ondes

née le 22-11-1983 à Pontivy
    • Expériences radiophoniques – 2011 : réalisation du documentaire Voix d’ici, la Faculté des lettres et sciences humaines en mémoire pour les 40 ans de l’Université de Bretagne Occidentale ; 2010 : réalisation du documentaire Nos vacances au bout du monde (France Culture) ; 2009-2010 : Master Documentaire de création (Lussas – Université de Grenoble 3) ; 2007-2008 : différentes collaborations à France Culture : participation à l’émission Travaux Publics de Jean Lebrun, reportages pour Vivre sa ville et réalisation du documentaire L’épopée du Footsbarn
    • Expériences en milieu associatif/expériences professionnelles - 2001-2004 : Membre de la Compagnie du Théâtre Pauvre ; 2002 : Stage au festival Lyrique-en-mer (Belle-Ile-en-Mer) ; 2006 : Stage au Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne ; 2008-2009 : Chargée de mission au service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Lisbonne

Fabrice Derval : coordinateur de la webradio Oufipo

né le 10-08-1982 à Rennes
    • Expériences radiophoniques - 2010 : employé à Radio Primitive (Reims) ; 2008-2010 : Master Documentaire de Création (Creadoc) de l’Université de Poitiers (2e prix de l’œuvre Longueur-dondes Nagra France Audio en 2008 pour Lost into Angoulême) ; 2009 : stage à Radio Grenouille (Marseille) ; été 2008 : réalisation des Chroniques (Br)estivales pour la web radio Ousopo ; 2006 : stage à Longueur d’ondes ; 2004-2005 : reportages et créations sonores pour Radio Campus Rennes

Anne-Claire Lainé est la coordinatrice du festival, assistée par Xavier Paillat (organisation générale et production) et Cécile Teixeira (organisation générale et communication). Depuis octobre 2016, Longueur d’ondes accueille Chrystel Chatoux, en service civique et travaillant essentiellement sur les questions de production et de gestion des bénévoles et Victor Blanchard, également en service civique pour la webradio Oufipo aux côtés de Fabrice Derval. Anouk Edmont est quant à elle collaboratrice pour les projets d’action culturelle d’Oufipo. Depuis le mois de novembre 2016, l’association accueille également Nora Boulanger Hirsch, pour notamment travailler sur les Rencontres du documentaire radiophonique.


Equipe bénévole

Participent à la vie de Longueur d’ondes tout au long de l’année : Anne Coadour, Jean-Louis Magnier, Alain Le Bloas, Virginie Poffa, Nicole Magnier, Hélène Petton, Chantal Guiberteau, Philippe Lagadec, Françoise Kervennal, Michel Le Bras, Noé Poffa, Sarah Simoni, Nolwenn Chaslot, Cécile Bailly, Caroline Dubois, Mannaig Thomas, Nicole Mlodorzeniec, Bertille Sindou-Faurie, Clémentine Thomas, Emmanuelle Putman, Ludmila Besnard, Maël Contentin, Jean-Basptiste Pressac, Anne Dupont...


Et tous les adhérents et bénévoles qui permettent à l’association et au festival d’exister.


Coordonnées

Association Longueur d’ondes
24, rue Sully Prudhomme - 29 200 Brest
02 98 49 00 15 / 06 65 66 23 08
E-mail : festival@longueur-ondes.fr
Facebook : Longueur d’ondes, Festival de la radio et de l’écoute
Twitter : @LDOndes


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Longueur d'ondes - festival@longueur-ondes.fr | tél : 02 98 49 00 15 - 24, rue Sully-Prudhomme - 29 200 Brest