Les Finisterres

Archives 1er Festival Longueur d’ondes // 2003


Chaque année, la thématique permettrait d’aborder un thème, à travers des mises en ondes différentes, des regards subjectifs, de possibles croisements. En jouant sur les formes et les formats, en mêlant reportages, fictions et moments sonores aux catégories indéfinissables, cette section souhaiterait inciter l’auditeur à se laisser bercer d’illusions ou, au contraire, à se déprendre des réalités toutes faites.

Le thème central du festival, cette année, se devait d’être liée à la région d’ancrage de la manifestation. Il s’agit de donner à entendre les particularités d’un territoire qui ont inspiré de nombreux producteurs de radio. Que l’on songe ici, par exemple, à Yann Paranthoën, un des plus grands documentaristes de la radio, dont les œuvres sur le vent, la mer, portent l’empreinte de sa région d’origine. La Bretagne constitue donc un univers sonore original et riche de dizaines de productions radiophoniques que nous nous proposons de faire partager à un public qui l’ignore largement.

Ce portrait impressionniste que nous souhaiterions brosser pour cette première édition doit s’enrichir d’une acception large de cette notion. Car la Bretagne n’est évidemment pas le seul finisterre et bien d’autres lieux peuvent témoigner des mêmes préoccupations : entre périphérie et identité, repli sur soi et ouverture à l’autre, bout du monde portuaire ou isolement des intérieurs. Le thème inviterait à un voyage dans le social, le présent, l’imaginaire de ces lieux.

Cette thématique suppose un inventaire des émissions qui ont été produites aussi bien sur des chaînes nationales que sur des radios associatives (exemple : le fonds du CNRA – conseil national des radios associatives).

Nous en avons déjà recensé quelques unes :

  • Les Pays d’ici que France Culture consacra naguère à la région
  • Paris-Plozévet-Paris dans La Fabrique de l’Histoire (Emmanuel Laurentin), diffusé le 28 octobre 2002 (France Culture)
  • Un atelier de création radiophonique sur la terre de feu par Andrea Cohen (France Culture)

Ce premier recensement n’est bien évidemment pas exclusif ; en effet, il nous paraît essentiel de s’enrichir des radios locales et des productions associatives (Radio grenouille, Ouïe-dire…) .