La Chronique judiciaire

[table ronde]
Samedi 3 février 2018 à 17h - Méridienne au Quartz

Outreau, Émile Louis, Fourniret, mais aussi les procès politiques tels ceux du sang contaminé, tout le monde a entendu parler de ces procès retentissants dans l’opinion, mais aussi dans les journaux, à la télévision, mais aussi à la radio. Comment décrire, comment retranscrire, ces moments si particuliers ? Quatre journalistes rompus à l’exercice viendront nous parler de la chronique judiciaire telles qu’ils la pratiquent.


Pascale Robert-Diard

Entrée au Monde en 1986, Pascale Robert-Diard a longtemps été journaliste politique. Depuis 2002, elle est chargée de la chronique judiciaire. Elle suit toutes les grandes affaires judiciaires, procès d’assises, scandales politico-financiers, mais aussi tout ce quotidien de la justice ordinaire, celle des tribunaux correctionnels, des comparutions immédiates, des chambres civiles. Elle a obtenu en 2004 le Prix Louis-Hachette pour ses compte-rendus du procès Elf. En 2016, son dernier roman La Déposition (Éditions de L’Iconoclaste), a été retenu jusqu’à la deuxième sélection du Prix Fémina.

Patricia Tourancheau

Après avoir arpenté pendant près de 30 ans les couloirs du 36 Quai des Orfèvres, en tant que journaliste chargée des affaires criminelles et des faits divers pour Libération, Patricia Tourancheau continue de nous en dévoiler les coulisses, du plus petit fait divers aux grandes affaires marquantes, pour Les Jours ou dans ses livres. Le dernier en date, Le 36 : Histoire de poulets, d’indics et de tueurs en série (éditions Seuil), nous entraîne dans les bureaux enfumés des commissaires, les salles d’interrogatoires ou le bistrot du coin auprès d’indics. Qui de mieux pour nous parler du journalisme de faits divers et d’affaires criminelles que celle qui a su faire sa place auprès des cadors de la Crim’, de la BRB ou des Stup’ du très connu QG de la Police Judiciaire ?

Christian Bindner

Après un début de carrière en tant que journaliste sportif, Christian Bindner se tourne vers la chronique judiciaire. En quinze années de chroniques sur les ondes de France Inter, il nous a raconté les plus grandes affaires, en choisissant avec précaution les mots qu’il employait, les dialogues qu’il rapportait et les silences qu’il reproduisait. Après avoir quitté cette station, Christian Bindner ne s’est pour autant pas totalement détaché des palais de justice. En 2014, il publie un premier roman au croisement du documentaire et de la fiction, La suite ne sera que silence (Le Passeur Éditeur), ou l’histoire tragique d’un homme emprisonné pour avoir assassiné le tortionnaire de son fils. À l’instar de personnalités telles que François Foucart ou Paul Lefèvre, Christian Bindner a fait de la chronique judiciaire à la radio un rendez-vous incontournable pour les auditeurs de France Inter.

Stéphane Durand-Souffland

Étudiant en lettres, Stéphane Durand-Souffland découvre le frisson du « spectacle de la machine à juger » quand il assiste pour la première fois aux flagrants délits, depuis rebaptisés comparutions immédiates. Alors fasciné par l’atmosphère dramatique des Assises, il relate avec finesse les procès pour la presse, depuis 2011 pour Le Figaro. En 2012, il publie Frissons d’assises, l’instant où le procès bascule (Éditions Denoël) dans lequel il dépeint en détails les grands procès de la décennie passée. Il est également l’auteur – avec Pascale Robert-Diard – de Mille et un crimes (Éditions de L’Iconoclaste), livre à paraître en janvier 2018.