Tinos

À Tinos, dans les Cyclades (Grèce), Longueur d’ondes hors les murs : pourquoi ?

L’idée peut sembler saugrenue ou fantasque. On pourra lui trouver le charme de cet exotisme de proximité sur fond azur de mer Égée. On s’interrogera peut-être sur le « charme » du philhéllénisme qui joue depuis deux siècles sur nos imaginaires d’Européens du septentrion. Certains questionneront vraisemblablement la dimension un tantinet « boboisante » d’une petite aventure qui frôlerait un entre-soi sous un soleil d’été. Bref, on pourra dire, comme sur tout sujet, presque tout et son contraire.

Longueur d’ondes s’installe à Tinos du mercredi 24 au dimanche 28 juillet 2019 ou, pour le dire autrement, Longueur d’ondes bourgeonne du côté de Koumaros, l’un des très beaux villages cycladiques qui foisonnent sur une île ouverte à tous les vents. Partant du principe qu’il est bon de s’inventer, au risque sinon de s’enliser, des membres de Longueur d’ondes font dorénavant le pari qu’un nouveau rameau de l’association – et de sa petite galaxie sonore et amicale –, dans un cadre autrement différent (en termes de localisation et de saison), pourra faire de Tinos une caisse de résonance éphémère.

Prendre pied à Tinos pour toutes sortes de raisons (intérêt pour une société grecque qui vit le quotidien de la crise, magnétisme d’un paysage insulaire bien plus tellurique que maritime, utopie de développer via un festival une mobilisation en faveur de la préservation d’une île exceptionnellement sauvegardée qui aiguisera vraisemblablement, dans les années à venir, les appétits des « marchands » – du temple (ionique, dorique ou corinthien) –, envie de se faire plaisir entre copains, plaidoyer en faveur d’une imagination radiophonique aux pouvoirs incertains [liste non exhaustive]), c’est conjuguer à la fois une approche écologique du sonore dans un espace somptueux (bivouacs radiophoniques, randonnées sonores dans le chaos granitique, ateliers du vent…) et un ensemble de rencontres afin de tisser pas à pas un lien radio-phonique/philique franco-grec.

Depuis l’épicentre du théâtre ouvert de Koumaros, un lieu exceptionnel que Maya Tsoclis met gentiment à notre disposition, inventons une manière de vivre le son et la radio dans une autre dimension. La programmation est en cours (voir son avancée sur cette page). Toutes les idées, tous les désirs, toutes les suggestions sont plus que bienvenus.

Copyright photos : S. Kourkoulas, K. Merlin, M. Tsoclis